ZEVS VS Giorgio Armani ! –

ZEVS

Visual Attack, Electric Shadow, Proper Graffiti… ces noms d’interventions urbaines ne te disent peut être rien lecteur, mais tu n’as pas pu passer à côté du fameux « Liquidated Logo ».

Toutes ces œuvres ont un seul et même auteur: ZEVS !
Un prodige du Street Art qui est actuellement dans…. bah dans la merde. En préparant une exposition à la « Art Statements Gallery » de Hong Kong, il s’est attaqué à la façade du magasin Giorgio Armani en collant sur celle ci le logo Chanel en sticker, et en la « liquidant » à l’aide de peinture noire… après une plainte du magasin, l’artiste s’est fait arrêter et confisquer son passeport par les autorités Chinoises.
En plus de ça, Giorgio Armani veut refaire entièrement la façade qui n’est, soi disant, pas récupérable. A ce titre, la marque lui demande 612 000 euros !
ZEVS réplique: « J’ai de mon coté contacté l’entreprise avec qui j’avais fait la fresque propre sur le musée Danois, d’après eux c’est possible de nettoyer ce type de pierres à l’aide de produits chimiques et peut être un peu de gommage. »
Il rajoute « il serait très utile que je puisse avoir des lettres de soutien de personnalités influentes, disant qu’il y a un sens artistique dans mes actions »

C’est pourquoi une pétition a été lancée pour demander l’intervention du Ministre de la culture: Frédéric Mitterand.

Envoyer cet e-mail prend 10 secondes. Il suffit de copier ce texte et de l’envoyer à cette adresse:

http://www.culture.gouv.fr/culture/comment-ministre.htm

N’oubliez pas de signer !

Monsieur le Ministre de la Culture
de la République Française
Frédéric MITTERRAND
3 rue de Valois
75001 Paris

Monsieur le Ministre,
Je souhaite vous informer de la situation d’un artiste français actuellement retenu en Chine. Il s’appelle ZEVS. Son œuvre est aujourd’hui reconnue dans le monde entier, et sa création sur le sol français continue.

Depuis ses fameux contours peints d’ombres de mobilier urbain jusqu’à ses arc-en-cielages en passant par ses performances de graffiti invisible, ZEVS n’a jamais cessé d’interroger la société sur la place de l’art dans la ville.

Une récente exposition à Hong Kong, à la Art Statements Gallery, l’a conduit à exécuter dans la rue une intervention griffée ZEVS (un « Liquidated Logo » de Chanel) sur un mur de boutique Giorgio Armani. Après une plainte en dommages et intérêts déposée par ladite boutique, l’artiste s’est vu confisquer son passeport par le procureur Bina Chainrai en attendant d’être jugé le 14 août prochain.

C’est pourquoi je vous demande de faire tout le nécessaire pour empêcher qu’un grand artiste français soit traité comme un délinquant de base. En pesant de tout votre poids, les autorités chinoises comprendront qu’il s’agissait là d’une intervention artistique et non criminelle.

Confiant dans le fait que vous ne resterez pas de marbre devant une telle injustice, veuillez croire, Monsieur le Ministre, en ma sincère reconnaissance.

This entry was posted in Street Art. Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

un commentaire

  1. Déposé 5 août 2009 à 22 h 39 min | Permalien

    j’espère que Mister Mitterand va soutenir notre Zevs. Après avoir soutenu Orelsan, que je trouve bien plus dangereux pour la société, je ne comprendrais pas un silence de not’ ministre.
    Ceci dit, je n’ai jamais trouvé cohérent que des artistes « terroristes » (mes préférés comme Zevs, Banksy, Revs, Blek…) demande à nos gouvernants de la compréhension pour leurs actes artistiques sans doute, mais délictueux avant tout ( la loi, on la connait tous). L’art dans la rue sans permission, c’est la prune ou la taule automatique (ou les TIG souvent). Mais Zevs, je l’aime bien et je comprend que tous les moyens soient bons pour sortir d’une telle merde. Vive Zevs!

un rétrolien

  1. Par ZEVS évite la prison ! le 15 août 2009 à 14 h 34 min

    [...] ! Le street artiste ZEVS évite la prison en Chine… souvenez vous de mon article: ZEVS vs Giorgio Armani ! Cependant il est quand même condamné à deux semaines de prison avec un sursis de deux ans. Ayant [...]

Déposer un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*